Quand ingénieur et architecte parlent de la même matière durable, il  y a une forte complicité pour édifier une architecture et un environnement  durable, c’est ce que nous pratiquons chez Walden iab depuis de nombreuses années.

 

 

 

Essai sismique de niveau 7 au japon sur une maquette en CLT

Dans notre région, l’Alsace et tout le fossé rhénan, nous avons des constructions bois qui datent de quelques siècles déjà. C’est notre matière de prédilection depuis de longues années, des siècles déjà. C’est bien la preuve que pour l’architecture contemporaine tout reste à imaginer.

Les panneaux bois contrecollés sont une excellente réponse aux séismes. Des tests de mise en situation de sismicité ont été réalisés de façon très favorable au japon.

Le bois harmonise et réduit le stress. Le matériau lui-même a fait la preuve que les occupants d’espace bois sont moins stressés, plus hamonisés, en phase avec les vibrations du corps. C’est une matière vivante, organique comme nous.

Construire en bois est un acte éminemment engageant tant au niveau du développement durable qu’au niveau du bien-être des occupants.

C’est aussi une facilité de mise en oeuvre et surtout aussi une rapidité de construction qu’aucun autre matériau ne permet pour aboutir à la même qualité esthétique.

La filière bois est conditionnée avec une énergie grise la plus réduite de toutes les fabrications de matériaux de construction (10 fois moins que l’acier).

Nous concevons des bâtiments publics ou des habitats en bois pour préserver la nature, l’homme, nos enfants… la Terre.

La résistance des nouveaux systèmes d’assemblage ainsi que les nouvelles normes permettent d’ouvrir l’espace architectural à de nouveaux horizons tant au niveau des formes, de sa légèreté et de son évolutivité.