Projet d’extension de la commune de La Walck qui a intégrée depuis la nouvelle commune du Val de Moder

Urbanisme durable & Ecoquartier à La Walck, un projet collaboratif

architectes : C.Birghoffer ,urbaniste(F), S.Fromm, paysagiste (D), G.Schneider, architecte environnementaliste (F), M.Schuster, architecte urbaniste – Prix 2012 de l’urbanisme (D) & Iosis

Plan du nouveau lotissement de La Walck (67)
Typologie de rue avant arrivée sur la place
Typologie de transition paysagère entre rue et parcelle
Typologie de rue paysagère

Le projet est basée dès le démarrage,  sur l’étude préalable puis à partir du diagnostic urbain, qui devra  répondre à 4 objectifs clés :

1er objectif clé

  • Développer un rapport entre densité, forme urbaine et choix typologique, à partir d’une étude exhaustive des espaces bâtis privés et l’espace public structurant : optimisation qualitative et quantitative de la voirie et de « l’espace social » visant à la réalisation attractive d’opérations architecturales privées, voir publiques, tout en y intégrant la préservation de l’environnement par la prise en compte des besoins énergétiques (démarche intégrée des questions relatives à la gestion de l’eau et des énergies renouvelables).

2e objectif clé

  • L’optimisation du coût des travaux de lotissement et les coûts reportés sur les futurs acquéreurs et investisseurs.

3e objectif clé

  • L’étude pour la mise en œuvre de moyens et de techniques performants en croisant les savoirs de chaque membre du groupement. A cet objectif, une modélisation précise des dispositifs de composition du foncier (privé et public), pourra être proposée en y intégrant une réflexion « héliodon » (vues en 3D pour l’optimisation de l’apport de l’énergie solaire et le rapport qu’entretiennent les bâtiments entre eux).

 

4e objectif clé

  • La réflexion sur les composantes de ce qui fait la vie sociale d’un quartier, telle la question du temps de travail et de déplacement et le temps familiale et de loisirs : il est prépondérant d’organiser la relation entre le secteur résidentiel et les centres d’activités, par des parcours et cheminements adaptés aux usages (circulations douces, stationnement des véhicules).

 

Ces quatre « objectifs-clés » seront un préalable nécessaire comme carnet de route, pour orienter les opérations d ‘aménagement et répondre concrètement aux enjeux majeurs du site.  La phase des études préliminaires permettra de réinterroger la densité, les formes d’habitats, l’espaces publics, les modes d’habiter (les fonctions et usages), la mobilité et les modes de déplacement, les parcours, les stationnements afin d’aboutir à une proposition de développement cohérente et attractive, en vue des futurs acquéreurs et pour l’optimisation des surfaces et lots.